gerpla logo origin bordeau

Historique

Depuis plus d'une quarantaine d'années, parallèlement au dispositif traditionnel d'aide, d'accompagnement et de soins, se sont développées des structures originales et innovantes d'accueil pour enfants, adolescents, adultes en difficultés, appelées lieux de vie et d'accueil.
Dés 1984, des permanents de lieux de vie et d’accueil se réunissent, désireux de sortir de leur isolement, d’échanger sur leurs pratiques, de trouver et de faire connaître une parole spécifique aux lieux d’accueil. En 1985, ce groupe se donne un nom : GERPLA et l’association est créée en 1987. L’Assemblée Constituante en définit alors l’objet : "l’échange et la recherche sur et pour les pratiques en lieux d’accueil", la représentation sociale de cette pratique, et la recherche de cadres adaptés à ces structures pour les insérer dans des cadres légaux.


Depuis l’origine l’association est nationale, mais elle a été découpée en régions dès 1992, afin d’augmenter l’autonomie des lieux et la souplesse des rencontres et des travaux.


En 1994, le Gerpla devient membre d’un collectif des lieux d’accueil et des lieux de vie, interlocuteur privilégié des Pouvoirs Publics, pour faire aboutir la demande de reconnaissance légale des lieux. En 1995-96, des réunions de travail sont organisées au Ministère; elles permettent de donner une définition des LVA, définition qui les identifie de façon spécifique parmi les diverses formes de prise en charge des personnes en difficulté et qui permettra l’inscription des LVA dans une loi de 1975 remaniée. A partir de ce moment, le Gerpla participe à de nombreux travaux avec les Pouvoirs Publics, jusqu’à la publication de la loi rénovant l’Action Sociale en 2002.


Il a, par la suite, participé à des Tables Rondes et des colloques, mais a systématiquement été écarté des rencontres de préparation des décrets d’application de la Loi de 2002 qui se déroulaient à la DGAS ; la FNLV, créée en 2004, étant la seule association de permanents autorisée à y participer.
Le GERPLA a une tradition d’échanges sur la recherche d’une meilleure pratique dans les lieux d’accueil. Mais pendant une dizaine d’années, la majeure partie de notre travail a été accaparée par la “veille” juridique, l'assistance à la création de nouveaux lieux, le soutien à ceux existants en butte à des difficultés variées. Après un statut bâtard, la loi nous donne une existence qui reste trop souvent malmenée.


Le GERPLA, en désaccord avec une partie des décrets d’application, a mené de nombreuses actions et intenté plusieurs recours :
- contre les décrets de tarification (non prévus dans la loi de 2002) en 2006 et en 2013 qui ont abouti au rejet de ces décrets
- contre l’obligation de passer par un appel à projets (décret de juin 2010) alors que les LVA ne sont pas dans le schéma départemental. Modification des termes du décret en décembre 2011
- contre la TVA : les LVA ont finalement été exclus de l’assujettissement de la TVA en décembre 2011.
Dans toutes ces actions et recours le GERPLA et FASTE ont été associés. La FNLV n’a accepté le partage d’une action avec les deux associations historiques que dans le cadre du second décret de tarification.


Avec la reconnaissance des LVA par la loi de 2002, le GERPLA a envisagé la professionnalisation des permanents, en construisant un programme de parcours de formation personnalisé sous la forme du compagnonnage; cette commission a œuvré une dizaine d’années en lien avec l’AFORTS, les OPCA, l’Institut de formation St Simon de Toulouse, de nombreux professionnels et personnalités du secteur social. La Fondation de France a accompagné le projet et a subventionné la construction du programme. Le GERPLA est organisme de formation depuis 2007 et organise des actions courtes de formations ouvertes à tous.

Historique du


Le GerplaAdresse postale de l'association du GERPLA

Le domamour du Boshion 27190 ORVAUX
Téléphone : 02 32 309 909
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site : www.gerpla.fr
Siège Social : La Coumette - 32260 POUYLOUBRIN

La première rencontre a lieu dans le Jura, en Octobre 1984, à l’initiative de quelques permanents de Lieux d’Accueil désireux de sortir de leur isolement, d’échanger sur leur pratiques, de trouver et de faire connaître une parole spécifique aux Lieux d’Accueil.

L’audience de cet appel entraînera l’organisation de nouvelles rencontres à Lyon et à Sommières. Peu à peu surgit l’identité d’un groupe qui se donne alors un nom : Groupe d’Échanges et de recherches pour la Pratique en Lieu d’Accueil (G.E.R.P.L.A.) et se dote d’un outil de travail : le bulletin "Gerpla-Expression", mémoire des échanges et de la parole du groupe.

Emerge ensuite le questionnement de la situation des Lieux d’Accueil dans le champ social, d’où la création à Toulouse, d’une commission intitulée "Textes et Lois". Cette commission sera à l’origine d’une enquête auprès des lieux avec d’autres partenaires, sur la situation financière et juridique des lieux.

Ce questionnement sur la situation des Lieux d’Accueil et la place publique d’un groupe informel tel que le GERPLA amènera, en mai 87, à la création d’une association intitulée "GERPLA". L’assemblée Constituante définit alors l’objet de cette association : "L’échange et la recherche sur et pour les pratiques en lieux d’accueil, la représentation sociale de cette pratique, et la recherche de cadres adaptés à ces structures pour les insérer dans des cadres légaux". Cette association se dote d’une CHARTE, signe de ralliement et de reconnaissance pour les Permanents de lieux d’accueil désirants adhérer.

L’année 88 sera l’année de l’ouverture sur l’extérieur. Le 1er ANNUAIRE est édité, et en novembre, une soixantaine de travailleurs sociaux (ASE, Justice, Psychiatrie) sont invités à participer aux Rencontres de l’Arbresle.

Le Gerpla réalise et cofinance une ACTION RECHERCHE en partenariat avec les trois ministères concernés (Justice, Santé, Action Sociale) et la Fondation de France. Cette action recherche durera deux ans et portera sur l’ensemble des lieux recensés sur le territoire national.

L’Assemblée Générale de Gruissan, fin 1989, a retracé les contours de l’association et a recentré ses activités sur les groupes d’échanges et de recherches : le GERPLA devient l’association des lieux qui ont en commun la Charte. Cette association organise et anime des rencontres régionales et nationales.

Suite à l’Action-Recherche, le GERPLA, par le biais de sa commission juridique, se penche sur le problème du statut des lieux d’accueil, et travaille sur un texte permettant d’élaborer un cadre légal, et de combler ce vide juridique.